Des ingénieurs ont réussi à implanter sur la paroi de l’estomac de patients obèses, des capteurs permettant de limiter leur prise alimentaire. Les innovations liées aux implants corporels sont en progression depuis plusieurs années, utilisés comme outil de contrôle. Basé sur la technologie des stimulateurs cardiaques, Abiliti a été développé par IntraPace, une entreprise californienne. Le système est implanté par laparoscopie (technique de chirurgie qui permet d’accéder à l’estomac par de mini-incisions grâce à l’utilisation de mini-caméras) au niveau de l’estomac du patient. Une électrode de stimulation est placée sur une petite courbure de l’estomac tandis qu’une sonde trans-gastrique, qui détecte l’ingestion alimentaire, est disposée à travers la paroi de l’estomac. Une fois en place, Abiliti suit l’activité automatiquement et envoie les données, sans fil, sur un ordinateur afin qu’elles soient analysées par le patient et son médecin. Lorsque le système détecte que le patient s’est suffisamment alimenté, Abiliti envoi des impulsions électriques minimes permettant au patient de se sentir pleinement rassasié, avant même qu’il le soit réellement. Ainsi, il mange moins et peut maigrir progressivement. Testé auprès de 34 patients, les résultats sont positifs avec une perte moyenne de 15% de poids après 3 mois, et de 23% après 6 mois. Le système a reçu une certification CE par l’Union Européenne. Il n’est cependant disponible qu’aux Etats-Unis pour le moment. Ceci constitue peut être une alternative aux différentes chirurgies bariatriques (anneaux gastriques, by-pass, slive…) proposées actuellement aux patients obèses.