L’eau du robinet vs l’eau minérale… Laquelle choisir?

Retrouvez-moi dans l’émission Comment Ça Va Bien présentée par Stéphane Bern. En compagnie d’Erwan Mentheour, je vous explique les avantages et les inconvénients de l’eau du robinet par rapport à l’eau minérale.

[SANTE] L’eau du robinet = danger ?
Voici quelques éléments de réponse :

La composition de l’eau du robinet dépend de son environnement d’origine (terrain plus ou moins calcaire par exemple). Avant d’arriver jusqu’au robinet, elle est soumise à des contrôles très règlementés pour respecter les normes strictes de qualité (plus de 60 paramètres sont contrôlés).

Les eaux en bouteille présentent des teneurs en sels minéraux et en oligoéléments variables : certaines sont très riches en magnésium, d’autres en calcium, etc. Dans ce cas, il faut en changer régulièrement pour pouvoir équilibrer ses apports.

Parce qu’elle n’est pas embouteillée, l’eau du robinet ne génère pas de déchets (les bouteilles d’eau en plastique produisent plus de 10 kg de déchets par personne et par an), donc pas de tri, ni de coût de recyclage. Et elle coûte entre 100 et 300 fois moins cher que l’eau en bouteille (0,3 centime d’euro le litre en moyenne, en France).

 

J’aimerais connaître la qualité de l’eau distribuée dans ma commune. Où puis-je trouver les résultats des analyses effectuées ?

Les analyses de la qualité de l’eau sont effectuées par les autorités sanitaires de votre région (Agences Régionales de Santé ou ARS). L’ARS  élabore une synthèse officielle tous les ans, à partir des résultats des analyses. Cette synthèse vous est communiquée une fois par an avec votre facture d’eau. De plus, les résultats des analyses effectuées durant l’année sont consultables dans votre mairie.

 

Que puis-je faire pour empêcher le dépôt de tartre sur mes appareils ménagers (lave-vaisselle, lave-linge, …) ou ma chaudière ?

Les dépôts de calcaire se font à haute température. Si vous réglez vos appareils (chauffe-eau, électroménager,…) autour de 60° C, vous avez moins de risques de les voir s’entartrer. Vous pouvez également utiliser des produits anticalcaires ou bien un adoucisseur d’eau.

 

Que se passe-t-il en cas de problème sur la qualité de l’eau ?

Si l’eau distribuée ne répond plus aux normes de qualité, nous activons notre dispositif d’alerte téléphonique de crise pour informer au plus vite l’ensemble des résidents du secteur concerné. Ce système permet de prévenir jusqu’à 20 000 foyers en moins d’une heure. Toutes ces informations sont complétées par des affichages et par des communiqués délivrés dans les boîtes aux lettres.

 

Comment est surveillée la qualité de l’eau en France ?

L’eau potable est le produit alimentaire le plus contrôlé en France : 60 paramètres définissent sa qualité sanitaire. Elle fait l’objet d’une surveillance tout au long de son acheminement, de sa production jusqu’à votre robinet. Les analyses de contrôle sont effectuées par les autorités sanitaires (Agences Régionales de Santé ou ARS) et par nous-mêmes. Ainsi, sont réalisées chaque année plus de trois millions d’analyses en laboratoire.

 

Quel est le rapport entre le calcaire et la dureté ?

Le calcaire n’est rien d’autre que du carbonate de calcium auquel s’ajoute du carbonate de magnésium.

La dureté de l’eau est un indicateur du niveau de calcaire dans l’eau : elle correspond à sa teneur en calcium et en magnésium. Plus elle en contient, plus elle est « dure ». La dureté s’exprime en degrés français (°F).

Boire de l’eau calcaire ou dure n’est pas contre-indiqué. L’eau calcaire participe à l’apport journalier en calcium dont l’organisme a besoin (solidification des os, fonctionnement des muscles, transmission de l’influx nerveux, processus de coagulation du sang…).

 

Quelle composition pour quel bénéfice ?

  • Les eaux riches en sulfates (Vittel, Contrex, Courmayeur, Hépar, San Pellegrino) accélèrent le transit. Attention en cas de diarrhée !
  • Riches en calcium (Vittel, Contrex, Courmayeur, Hépar, La Salvetat, San Pellegrino, Badoit, Quézac, Arvie), elles sont conseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, aux adolescents, aux seniors et aux personnes qui consomment peu de produits laitiers.
  • Riches en magnésium (San Pellegrino, Badoit, Quézac, Arvie), elles sont à privilégier en cas d’apport énergétique restreint, de fatigue ou de constipation.
  • Riches en sodium (Quézac, Arvie, Vichy-Célestins, St-Yorre), elles sont à modérer lorsque l’on surveille ses apports en sel et en cas de troubles circulatoires et cardio-vasculaires.
  • Le fluor (Vichy-Célestins, St-Yorre), bon pour l’émail dentaire, néfaste à forte dose.
  • Les eaux les plus riches en sodium et fluor doivent donc être alternées avec d’autres eaux.

 

L’eau du robinet : apport nutritionnel

L’eau du robinet contient des sels minéraux et des oligo-éléments comme le fer, le cuivre et le zinc, dont notre organisme a besoin.

L’eau s’enrichit en sels minéraux et en oligo-éléments sur son parcours naturel, au contact du sol et des roches. C’est un produit vivant dont la composition varie selon son origine.

Une eau riche en calcaire apporte un complément en calcium et en magnésium indispensables à la santé.

Le fluor est l’un des oligo-éléments contenus dans l’eau (0,2 mg de fluor par litre). Il contribue à la prévention des caries dentaires.

 

Quelques conseils pour bien boire l’eau du robinet

L’eau est un produit alimentaire.

Le temps, la chaleur et la lumière altèrent sa qualité.

  • Contre le temps :
    • Le matin, ou après quelques jours d’absence, laissez couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit fraîche.
    • Conservez l’eau au réfrigérateur, dans un récipient propre et bien fermé, et buvez-la dans les 24 heures.
    • Changez régulièrement vos glaçons.
  • Contre la chaleur : N’utilisez pas l’eau chaude pour faire le thé ou le café instantané, mais faites chauffer de l’eau froide. En effet, l’eau froide est plus sûre, car, en particulier, elle n’a pas stagné, chaude, dans un ballon.
  • Contre la lumière : Ne laissez pas l’eau exposée trop longtemps à la lumière.
Si vous souhaitez partager cet article sur FacebookShare on Facebook

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire