Régime sans gluten: attention aux carences ! (BFM TV)

 

Des sportifs aux stars, mais aussi beaucoup d’anonymes, ils sont nombreux à avoir adopté le régime sans gluten. Mais si, au-delà de la mode, l’intolérance est une véritable maladie, supprimer le gluten de son alimentation peut avoir des conséquences sur la santé.

Sites internet, boutiques spécialisées et mêmes gammes spécifiques dans les marques de grandes surfaces: les produits sans gluten sont aujourd’hui partout. De plus en plus de personnes ont choisi d’éliminer cette protéine de leur alimentation, lançant une véritable mode du « sans gluten ». Le chiffre d’affaires de ce marché a ainsi doublé l’année dernière, passant de 38 à 75 millions d’euros.

 

Un Français sur cent intolérant au gluten

Alors pourquoi choisir le régime sans gluten? Maria a été diagnostiquée malade cœliaque – le terme médical de l’intolérance au gluten – il y a deux ans. Son organisme ne supporte pas cette protéine contenue dans certaines céréales, comme le blé, le seigle ou l’orge, ce qui peut dégrader son intestin et causer à la longue une mauvaise absorption des nutriments. Il n’existe à l’heure actuelle aucun autre traitement que la suppression totale du gluten de l’alimentation.

Pour Maria, l’arrivée de magasins spécialisés dans les produits sans gluten est donc une bénédiction.

« Je ne peux pas manger de pain, de biscuits, rien qui contient de la farine. Ce magasin, c’est le bonheur. »

Comme elle, un Français sur cent serait intolérant au gluten, selon les estimations de l’Association française des intolérants au gluten (AFDIAG). Mais 80 à 90 % d’entre eux ne seraient pas diagnostiqués.

 

Risques de carences

Pourtant, la majorité des clients de la boulangerie d’Isabelle Larignon ne sont pas malades. « Certains constatent simplement un mieux-être digestif, intestinal, en mangeant des pains sans gluten », remarque la boulangère. Camille, quarante ans, au régime sans gluten depuis six mois, confirme. « Je mange pas mal de pain et j’ai remarqué que quand j’en mange sans gluten, j’ai moins mal au ventre. Mais il y a une mode sans gluten qui me gonfle un peu, que je trouve un peu bobo. »

Mode ou pas mode, on peut en tout cas s’interroger sur les conséquences  pour la santé d’une suppression du gluten. Raphaël Gruman, nutritionniste, déconseille ce régime en dehors d’une intolérance.

« Le régime sans gluten devrait être réservé aux personnes réellement intolérantes, parce que le pain ou les pâtes sont des aliments de base. Si on supprime ces aliments de base, on peut se retrouver avec certaines carences. »

Pour éviter ces carences, il est possible de remplacer le pain par des galettes de riz ou de sarrasin et les pâtes par du riz ou des lentilles. Enfin, il ne faut pas non plus confondre intolérance et allergie au blé ou au gluten, ou même simple inconfort digestif. Le plus simple reste encore de faire un diagnostic avec son médecin.

Si vous souhaitez partager cet article sur FacebookShare on Facebook

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire